Il était une fois, du côté de Nîmes, une dame que tout le monde appelait Mamie Rose.
Mamie Rose est ce qu’on appelle une pied noire. D’origine espagnole et née en Algérie.
Tout comme ma mère et ma grand-mère l’étaient.
Mamie Rose, au moment des fêtes, aime régaler ses enfants et ses petits enfants.
Elle s’active en cuisine…elle fait ses gâteaux au vin blanc.
Une douce odeur de biscuit s’en échappe. Enfants et petits enfants savent que bientôt ils vont tous se régaler.

Ce que Mamie Rose ne sait pas, c’est que sa fille Cendrine, la plus gourmande aime partager ces douceurs avec nous, amis nordistes.
Ce que ne sait pas Mamie Rose non plus, c’est que lorsque j’ai gouté ses petits gâteaux au vin blanc… j’ai eu un flash de mon enfance.
C’était le même goût que ceux que je mangeais en vacances en Espagne… une madeleine de Proust en quelque sorte…

Du coup, je lui ai demandé sa recette à Mamie Rose. Et elle a bien voulu me la donner.
Et je m’empresse de la noter ici… On les appelle aussi Roïcos (rollicos) ces petits gâteaux secs au vin blanc.
Merci Mamie Rose.Et merci Cendrine..
Pour 50 petits gâteaux.

Pour 8 personnes
Préparation 15mn Cuisson 10mn
Durée totale : 25mn
Origine : France

Les gâteaux au vin blanc de Mamie Rose

Roicos, gâteaux espagnols au vin blanc
On met quoi dedans ?

1kg de farine,
25 cl de vin blanc,
1 verre et demi d’huile de tournesol,
2 verres et demi de sucre en poudre,
2 paquets de sucre vanillés,
2 paquets de levure chimique,
zestes de 2 citrons,
30 gr de sucre cristal.

On fait comment ?
  • Dans un saladier ou dans le bol du robot, mélangez l’huile, le vin blanc, le sucre en poudre, le sucre vanillé et les zestes des deux citrons.
  • Mélangez la farine avec la levure. Elle sera plus diffuse.
  • Malaxez (ou faites tourner le robot) de façon a obtenir une pâte homogène mais non collante.Vous pouvez ajouter un peu de farine si elle colle trop.
  • Couvrez votre saladier d’un torchon propre.
  • Laissez reposer une heure à température ambiante.
  • Une fois le temps de repos écoulé, préparer une assiette.
  • Versez y le sucre cristal.
  • Faites chauffer le four à 170° en chaleur tournante. Si vous n’avez pas de four à chaleur tournante, ce n’est pas grave, il vous suffira juste de surveiller plus attentivement vos petits gâteaux pendant la cuisson, puisque les temps indiqués sont (vous l’aurez compris) pour un four à chaleur tournante.
  • Prenez un peu de pâte, roulez la entre vos mains pour l’allonger, donnez lui la forme d’un cigare.
  • Trempez le gâteau dans le sucre cristal, que d’1 seul côté (sinon, ils vont coller à la cuisson, en caramélisant, et ce n’est pas ce que l’on cherche ici)
  • Alignez-les sur une plaque allant au four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.
  • Pour faire des « couronnes » vous faites la même chose et vous joignez les deux extrémités. (dingue… 🙂 )
  • Trempez le gâteau dans le sucre cristal. Que d’1 côté…
  • Alignez-les sur la plaque du four. Attention, les gâteaux vont s’étaler un peu pendant la cuisson, il faut les éloigner les uns des autres pour qu’ils ne se collent pas entre eux.
  • Mettre la plaque au four pendant 10 à 15 minutes (selon le four). Les gâteaux doivent rester blancs et ne pas brunir.

Bon ap’

On peut varier les goûts si on le souhaite.
On peut mettre de la fleur d’oranger, des graines d’anis, de fenouil, du rhum, de l’anisette… faites selon vos envies.

Et comme ils n’ont ni beurre, ni oeuf, ils se conservent longtemps dans une boite en fer…